VIDEOS     NATURPHYSIO à MONTGERMONT      ACTU     LIENS    CONTACTS         

 

                       
                                                                      L'Homme et L'Univers

Le célèbre dessin de léonard de Vinci, L'Homme de Vitruve, repose sur une théorie de l'architecte romain Vitruve. Il peut être interprété comme une analogie entre la structure du corps Humain et la structure de l'Univers. Pour l'alchimiste et écrivain Agrippa von Nettesheim, le corps est le microcosme qui contient le macrocosme - c'est-à-dire l'Univers.

LE CERCLE,

Représente le monde spirituel et l'esprit créateur capable d'élever l'homme au-dessus des limites du monde physique, illustré par le carré.

Le CARRE,

L'individu s'inscrit dans le carré, dessiné sur le même plan que le cercle. Certains pensent que Léonard de Vinci n'a pas seulement cherché à étudier les proportions du corps humain, mais qu'il a aussi tenté de montrer symboliquement  comment l'homme peut être à la fois dans le monde matériel et dans le monde spirituel.

LA PROPORTION DIVINE,

En suivant l'exemple de Vitruve, Léonard de Vinci a voulu illustrer dans ce dessin le concept de la proportion divine 1.618033988.... Selon ce principe, chaque partie du corps est une simple fraction du tout. Par exemple, la tête mesurée du haut du front au bas du menton représente un dixième de la hauteur totale et la longueur des bras en extension correspond exactement à la hauteur du corps. La divine proportion du corps humain reflèterait la symétrie qui gouverne l'Univers.
On retrouve le nombre D'OR dès l'Ancien Testament. Ainsi Dieu dans l'Exode (xxv,10) ordonne-t-il à Moïse de construire l'arche de l'alliance:
" Vous ferez une arche de bois d'acacia qui ait deux coudées et demie de long, une coudée et demie de large, et une coudée et demie de haut."
Le produit de ces dimensions est une forme exactement proportionnée au nombre D'OR.

                                                                       
                                                                             Léonard de Vinci, L'Homme de Vitruve, 1492

L'HOMME-MICROCOSME,

Sur ce dessin, les cinq branches du pentagramme représentent les parties du corps et les planètes, identifiées par des symboles connus des astrologues de l'époque.
                 
                                                                     


Au sommet se trouvent la tête et la planète Mars; les bras correspondent à Vénus (à gauche) et à Jupiter (à droite); les jambes se rattachent à Mercure (à gauche) et à Saturne (à Droite). La lune apparaît au centre du pentagramme, près des organes génitaux.

Extrait du livre (Symboles & Signes) Larousse.